En poursuivant votre navigation sur ce site, vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté. Ces Cookies (petits fichiers texte) permettent de suivre votre navigation, actualiser votre panier, vous reconnaitre lors de votre prochaine visite et sécuriser votre connexion. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs: Site de la cnil

OGARUN se met au vélo
   12/01/2021 21:47:45    0 COMMENTAIRE
OGARUN se met au vélo

Récit d’une marque trailrunning naturellement devenue multisport outdoor et vélo.

Le vélo, sport complémentaire par excellence

Que vous soyez trailer, coureur sur route, la pratique du cyclisme, sport porté, vient souvent en complémentarité. Dans l’année, cela permet de varier les sorties, les entraînements, ménage aussi les articulations.
La natation, elle aussi, peut venir compléter vos sorties, cela explique notamment le bel engouement pour le triathlon qui associent ces pratiques. Mais nager vêtu d’un maillot en laine mérinos ne nous semble pas tout à fait pertinent. LOL.
OGARUN a, dès la conception de ses premiers vêtements trail running en laine mérinos, imaginé une forme de polyvalence d’usage et notamment pour le vélo. Par exemple, lors du prototypage, le patron du baselayer a été rallongé dans le dos pour les positions plus courbées du cycliste. Les passe-pouces qui protègent les mains lors de sorties matinales à la fraîche sont tout autant appréciés des coureurs·ses que des cyclistes. Et puis rapidement, nous le constatons, nos client·e·s aiment et pratiquent le vélo… et nous on aime nos client·e·s alors cela ne nous laisse pas indifférent.

Le voyage à vélo, le vélo en itinérance, une évidence.

Et puis, nous sommes contactés par des voyageurs·ses à vélo séduits par les propriétés des vêtements de sport en laine mérinos (thermorégulation, anti-odeur). Les colibris nomades, aka Laura et Bastien, réalisent un tour du monde à vélo de deux ans à la rencontre de colibris, ces personnes qui agissent en faveur d’un développement durable. Ils œuvrent ensuite à la promotion de leurs initiatives sous format vidéos et la sensibilisation du grand public et des scolaires.
La traversée du sourire c’est une équipe de deux amies, deux vélos, 28000 kilomètres, 15 pays , 64 dents ( parce que l'on a toutes nos ?.), des centaines de brosses à dents et surtout des milliers de sourires  ☺ ! Pour un grand départ au printemps 2022.
Jean Boujonnier, professeur à Saint-Valery-sur-Somme, prépare lui un tour de l'Union européenne à vélo qu'il partagera au quotidien avec les élèves. Départ prévu en février 2022.
Toutes et tous choisissent des vêtements OGARUN en laine mérinos pour leurs périples à vélo et nous font de précieux retours à la fois sur de l’amélioration continue mais aussi sur l’usure et la tenue dans le temps de ces équipements.   

 

Peut être une image de 1 personne et plein air

Le trajet vélo-travail, devenu même un mot “vélotaf”, une tendance en croissance.

Les vélotafeurs·ses sont en constante augmentation. Par conviction écologique, pour éviter les bouchons, pour pratiquer une activité physique au quotidien, celles et ceux qui ont fait ce choix y trouvent clairement leur compte. Par contre, arriver en sueur et en mauvaises odeurs au travail fait partie des contraintes fréquemment évoquées par ces cyclistes d’un nouveau genre. Et là, vous nous voyez venir, des vêtements en laine mérinos vous préservent de ces désagréments tout en vous maintenant en température constante malgré les écarts d’efforts et de météo (entre le matin et le soir notamment).


Des tenues de vélo OGARUN, ça tombe sous le sens !

Ces exemples variés ont fini de nous convaincre, le vélo pour OGARUN ça fait du sens. On a même un temps pensé à une branche OGABIKE puis on s’est dit que l’important c’était les produits. Des produits techniques et qui répondent aux cyclistes les plus exigeants avec toujours les mêmes engagements de qualité et de polyvalence (saison, usage).

Nous prenons alors le pouls, observons l’offre disponible en France ou chez nos proches voisins. C’est alors que les chemins nous mènent chez Payen, leader européen des fils et tissus élastiques. En France, en Ardèche plus précisément, cette PME fabrique sur trois sites depuis plus de 50  ans des tissus pour les plus grands : Arc'Terix, Salomon, Helly Hansen ... Trois composants intégrant de la laine mérinos retiennent notre attention. Un 175g/m² en particulier au nom bizarre de BALDUR. 

Quelques mètres sont achetés et nous montons un premier cuissard. Une centaine de kilomètres plus tard, le verdict tombe : le BALDUR c'est d'la balle. 

Ce tissu est (très très) coûteux mais on s'en fout, c'est celui-là qu'on veut. 

Si pour faire un cuissard et un maillot, il faut du tissu, il est essentiel que le tout soit assemblé par des mains expertes. En particulier quand il s'agit de poser et coudre la peau de chamois.
Facile à trouver ? Non, pas vraiment.
Yves me souffle le nom de la société GARUDA à quelques tours de pédale de Rouen. GARUDA assemble depuis 20 ans des tenues de vélo pour des clubs, bingo ! Rouen, j'y vais tous les mois voir mes beaux parents et c'est à 2h de Lille. Important quand on aime comme moi sentir et flairer la motivation chez l'autre.
Rien ne vaut l'échange physique sur le site du fabricant. 

Quant à la peau, si à ce jour, nous avons longtemps hésité entre la FORCE de chez Elastic Interface et une peau de chez LaFonte. C'est leur modèle ZENITH qui remporte ce marché colossal de 200 peaux !

Depuis juillet, une quarantaine de protos ont parcouru plus de 7 000 kms.
Pourquoi autant ? Fixer les bons patronages avec un nouveau tissu prend du temps. LE BALDUR est tellement élastique que les premiers protos étaient trop longs. Le choix de la peau nous a d'abord orienté vers les italiens de ELASTIC INTERFACE mais leurs contraintes en termes de réassort étaient trop lourdes (3 mois de délais).
On refait alors des protos avec différentes peaux d'un autre fabricant italien que l'on nous conseille, LAFONTE. On affine, on refait pour finalement choisir unanimement leur modèle ZENITH. 

Merci à Cédric, Anne-So et J-Marie d'avoir enchainé les bornes avec ces protos sur vos fesses. 

OGARUN se met au vélo - OGARUN - Vêtements Outdoor en Laine Mérinos - Made in France - Image Blog 2

En résumé : 

La gamme : cuissard, maillot manches courtes, gilet sans manches, jambières et manchettes. 

Le programme de cette panoplie consiste à proposer un ensemble pour pédaler dans presque toutes les conditions, à savoir : 

- Entre 15 et 25°C : avec cette météo, le cuissard et maillot manches courtes suffisent
- Entre 8 et 15°C : ajouter manchettes, jambières et gilet sans manches. 

Soit :

- de mars à octobre pour ceux qui pédalent au nord de la Loire
- printemps-automne-hiver pour les cyclistes qui roulent au sud 

600 mètres de tissus seront produits en février par Payen pour une livraison des tenues mi mars 22.

Préparez vos montures, on s’occupe des tenues !

 

 

Share This Post :

COMMENTAIRE

Log in or register to post comments